Contact

 

Facebook: https://www.facebook.com/fo80w

Site web : http://friendofalltheworld.com/

Distributeur numérique: Les Disques Passeport : jacynthe@passeport.ca

 

Photo d'artiste

ALT

Biographie

Friend of all the World 

Le groupe de folk-rock indé Friend of All the World voit le jour en 2010 grâce à une petite annonce postée sur Craigslist par le chanteur-compositeur-interprète Robert Cole.  Depuis, cette bande improbable cultive sa sonorité éclectique distinctive, qui prend un virage brut et vital dans leur dernier opus, « Rue-St-Louis ».

FOATW a fait du chemin depuis son premier album « Up These Branches », enregistré seul par Cole sous le nom du groupe en 2010.  Le second album « The Wild », un projet de groupe paru en 2012, est une collection de doux refrains portés par des mélodies éthérées, des harmonies déchirantes et des paroles qui illustrent précisément l’affirmation initiale de la chanson « The Heartwood »: « Have no skill with a brush, but maybe words can conjure a scene. (Je ne manie pas le pinceau, mais peut-être que mes mots évoqueront un tableau.) »  Le lancement de l’album et les prestations « live » qui s’ensuivent suscitent d’excellentes réactions de la part des critiques et du public.  

Le troisième album de FOATW, « Rue-St-Louis » est une sorte de « passage à l’âge adulte » qui traduit la volonté du groupe à esquiver les obstacles tout en offrant quelques uppercuts bien placés, rejetant du coup le lustre de l’album studio moderne pour mieux se fier à son pouvoir de persuasion.  Entièrement enregistré en l’espace d’une semaine dans un studio improvisé dans le pigeonnier d’une grange au nord de Trois-Rivières, « Rue-St-Louis » s’aventure avec assurance au-delà de la solide fondation de « The Wild » en terrain plus incisif.  

Le résultat révèle cinq musiciens – Cole (voix et guitare), Céline Bianchi (voix et claviers), Ben Duval (cordes et bruitages), Nicholas Fréchette (basse) et Kenton Mail (batterie) – avançant sans ambages vers leurs espaces musicaux respectifs, accouchant d’une énergie musicale céleste et de chansons qui sondent les tréfonds. De l’Île-aux-Coudres à Toronto, en passant par leur ville natale de Montréal, FOATW offre un spectacle en évolution constante, soutenu par des chansons qui – comme le personnage de Kipling auquel le groupe a emprunté son nom – sont ardentes et riches en sombres intrigues.

Discographie