Menu

Marie Michèle Desrosiers

Marie Michele Desrosiers

Marie Michèle Desrosiers

C’est en 1973 que Marie Michèle Desrosiers fait la rencontre qui lancera définitivement sa carrière. Étudiante à l’École nationale de théâtre, elle fait la connaissance de Michel Rivard, Robert Léger et Pierre Bertrand qui l’invitent à passer une audition comme chanteuse pour leur nouveau groupe musical. Dès ce premier essai au désormais célèbre 6760, rue Saint-Vallier, Montréal, la magie s’installe et Beau Dommage voit le jour.

La popularité du groupe explose rapidement sur la scène musicale québécoise. Le premier album, paru en 1974, pulvérise les records de vente au Québec avec plus de 300 000 exemplaires vendus. Entre 1974 et 1978, Beau Dommage lancera un total de cinq albums. Les chansons, À toutes les fois et J’ai oublié le jour, interprétées par Marie Michèle, deviennent vite des classiques.
En 1984, Beau Dommage se réunit pour un tardif « spectacle d’adieu » présenté au Vieux Port de Québec et au Forum de Montréal. Le groupe reçoit, la même année, le Félix Témoignage lors du Gala de l’ADISQ.
Depuis la dissolution du groupe, en 1978, Marie Michèle Desrosiers poursuit en solo sa carrière de chanteuse, en plus d’exercer son métier de comédienne au théâtre et à la télévision. De 1980 à 1985, elle enregistre trois albums dont plusieurs chansons, Les graffitis en fleurs, Le taxi fou, Plus fort, Billet ouvert, Aimer pour aimer, Attention fragile et Entre ciel et terre, qui atteignent les sommets des palmarès et lui valent plusieurs nominations aux galas de l’ADISQ.
La chanteuse donne de nombreux spectacles au Québec, où elle participe à des événements spéciaux sur la scène et à la télévision. Elle se produit également dans le reste du Canada francophone, en plus de représenter le Québec à Liège en Belgique, à Saint-Malo en France et à Yaoundé au Cameroun.
Pendant cette période, Marie Michèle travaille régulièrement au théâtre et à la télévision, notamment dans le populaire téléroman Peau de banane. Elle anime également le jeu-questionnaire télévisé Charivari, l’émission Star d’un soir, et on peut la voir comme chroniqueuse dans l’émission Début de soirée.
En 1994, elle retrouve ses compagnons de Beau Dommage. Les six membres de la formation initiale se décident à enregistrer leur premier album de chansons originales en dix-sept ans. Ce nouveau disque établit un autre record de vente, franchissant le cap des 200 000 exemplaires vendus (double platine) en moins de deux semaines! S’ensuit une tournée québécoise, puis une tournée en Europe, où le groupe termine son séjour à la salle du Bataclan de Paris. Cinq Félix viennent couronner le succès de Beau Dommage au Gala de l’ADISQ de 1995.
Plus que jamais sous le feu des projecteurs depuis l’épisode du retour de Beau Dommage, Marie Michèle Desrosiers revient en force à sa carrière solo. À l’été 1996, elle se rend à Prague pour enregistrer un album de Noël avec l’Orchestre symphonique Tchèque dirigé par Jacques Lacombe. Réalisé par le pianiste compositeur André Gagnon et lancé en novembre, Marie Michèle Desrosiers chante les classiques de Noël s’impose comme le disque par excellence de la période des Fêtes au Québec. De fait, cette production vaut à Marie Michèle, en 1997, le Juno de l’album francophone ayant cumulé le plus de ventes, ainsi que de nombreuses nominations aux galas de l’ADISQ de 1997 et de 1998. De plus, en 1999, Marie Michèle Desrosiers chante les classiques de Noël est certifié double platine.
Entre 1996 et 2000, Marie Michèle interprète à la télévision le rôle de Rose la sorcière dans une série pour enfants, Les Frimousses, pendant deux saisons. Elle participe également en tant que comédienne aux émissions Pin-Pon et Ent’Cadieux.
En 2000, Marie Michèle nous offre C’est ici que je veux vivre, un album d’une rare beauté qui regroupe 15 chansons aux arrangements musicaux d’une qualité exceptionnelle signés Simon Leclerc.
Entre 2002 et 2003, elle anime l’émission de variétés Un air de famille I, II et III, diffusée sur le réseau national de Radio-Canada et sur Artv.
En septembre, elle s’envole vers Moscou pour enregistrer un deuxième disque de Noël. Lancé en novembre 2002, Marie Michèle Desrosiers chante Noël avec le Chœur de l’Armée rouge se vend à près de 100 000 exemplaires en quelques semaines. En décembre, une émission sur ce voyage musical est diffusée sur les ondes de TVA et fracasse les cotes d’écoute. Puis en novembre 2003 est lancé le magnifique DVD Le Noël russe de Marie Michèle Desrosiers.
Un nouvel album de Marie Michèle est lancé en août 2003. Mes mélodies du bonheur regroupe ses chansons « coups de cœur » magnifiquement arrangées par Marie Bernard. Une tournée de spectacles est présentée à travers le Québec entre 2003 et 2005.
Puis à l’été 2004, Marie Michèle renoue avec ses racines de comédienne en interprétant avec brio le rôle de la Mère supérieure dans la comédie musicale Les Nonnes au Théâtre de La Marjolaine à Eastman. Suite à son immense succès, « les Nonnes » effectuent une tournée au Québec en 2005! Puis à l’été 2005, c’est aux côtés de Rita Lafontaine et de Louise Latraverse que Marie Michèle joue pour la première fois un texte de Michel Tremblay, « Surprise, surprise », au Centre des Arts Rita-Lafontaine.
En 2006, avec la collaboration de Clémence Desrochers, Marie Michèle écrit et monte un spectacle très intime composé à 90% de nouvelles chansons. Et pour mettre leurs mots en musique, Clémence et Marie Michèle ont fait appel à leurs amis André Gagnon, Ariane Moffat, Daniel Lavoie, François Cousineau, Michel Rivard, Pierre Bertrand, Marie Bernard, Robert Léger, Jean-Marie Benoît. Le multi-instrumentiste Steve Normandin accompagne Marie Michèle sur scène et assure la direction musicale.
Des critiques sublimes accueillent ce tout nouveau spectacle autant à Québec qu’à Montréal.
En juin et août 2007, avec l’appui de Roseq, Marie Michèle se défrise part en tournée sur la Côte Nord et en Gaspésie. Des spectacles dans le reste du Québec suivront à l’automne et l’hiver 2007-2008 ainsi que l’enregistrement d’un nouveau CD.
En avril 2011, elle fut dans la distribution « Filles de Caleb » version opéra-folk sur des musiques de Michel Rivard et livret de Micheline Lanctôt.
Printemps Automne 2014 – Spectacle de Clémence DesRochers avec la complicité de Marie Michèle Desrosiers.
Un spectacle de Clémence, c’est chaque fois une rencontre unique avec une artiste au talent immense. Ses chansons, son humour, sa poésie nous touchent à l’âme et au cœur. Pour son énième dernier show, elle a choisi de partager la scène avec l’une des plus belles voix du Québec, son amie Marie Michèle Desrosiers. Accompagnée de son fidèle complice et musicien Steve Normandin, de l’altiste Jean René et du contrebassiste Roger Coderre, Clémence vous convie à une soirée mémorable faite de rires, de sourires et d’émotions.

Nouvelles

Aucune nouvelle pour le moment

Discographie