À propos - Longue Biographie

GILDOR ROY

 

 

    De l’Abitibi à Rigaud en passant par la Florida et Une autre chambre d’hôtel, Gildor Roy en a fait des Km/h au cours de sa carrière.

 

    Ce petit Taureau du mois de mai, né en 1960, n’a pas encore trois ans lorsqu’il effectue son premier déménagement, passant de son Abitibi natal à Rigaud, où il habite jusqu’à ce qu’il quitte le foyer familial. Sa jeunesse s’écoule au son des Hank Snow, Buck Owens, Hank Williams et autres grands de la musique, jusqu’à ce qu’il découvre les Genesis, Supertramp et Boston de son adolescence. Très timide à l’école, Gildor ne sait pas trop de quoi sera fait son avenir. Il opte pour les Lettres lorsqu’il s’inscrit au Cégep Lionel-Groulx, pour ensuite se diriger vers les Sciences humaines… mais sans les mathématiques, sa bête noire depuis toujours. Il s’inscrit finalement à l’École nationale de théâtre, où il joue le tout pour le tout. Même s’il a à endurer les commentaires pas toujours encourageants de certains professeurs, il obtient son certificat en interprétation en 1983. Ironie du sort, il accepte ensuite un poste de gardien de sécurité… à l’École nationale de théâtre.

 

    Qui aurait dit que Gildor jouerait dans près de 20 pièces de théâtre? Les plus célèbres sont certainement Vol au-dessus d’un nid de coucou, Glengarry Glen Ross et Hosanna.

 

    Qui aurait dit que Gildor serait à l’affiche de près d’une vingtaine de films? Les plus marquants demeurent La Florida, Karmina 1 et 2, La mystérieuse mademoiselle C, sans oublier Les Boys 4 de Georges Mihalka, Requiem pour un beau sans-cœur et Que Dieu bénisse l’Amérique de Robert Morin, Contre toute espérance de Bernard Émond, Le Colis de Gaël D’Ynglemare, Babine et Ésimésac de Luc Picard et Lac Mystère de Erik Canuel.

 

    À la télévision, Gildor joue presque tous les rôles: comédien, animateur, chroniqueur. Quelques titres vont certainement vous rappeler de bons souvenirs: Samedi PM, Super sans plomb, 3 gars un samedi soir, Miséricorde, 10-07 (L’affaire Kafka), Le retour. Gildor Roy fait crouler le Québec de rire avec son personnage de Germain dans KM/H, diffusé à TVA.  Au cours de deux été, c’est sur son Île de Gildor qu’il nous reçoit via Radio-Canada. Il est à la barre de l’émission Caféïne à TQS durant deux ans et revient à la même case horaire une année plus tard à V avec le Show du matin. Il anime Les grands défis à Historia, ainsi que La télé sur le divan sur les ondes de Radio-Canada.

 

    À la radio, on le retrouve à la barre des émissions matinales de quelques stations montréalaises majeures, à l’animation de Vous avez dit country? à la radio de Radio-Canada ainsi que Dans le char à Gildor à Espace Musique.

 

    Bien sûr, il ne faut pas oublier le chanteur. Ce qui commence d’abord comme un gros party pour les amis et les proches devient une grande histoire d’amour entre Gildor Roy et ses fans. À la demande de plusieurs connaissances, Gildor monte un spectacle de chansons country sans prétention à la petite salle montréalaise La Licorne, accompagné de son groupe, The Posse of Love. Les gens s’amusent tellement et le mot se passe si rapidement que le spectacle est présenté à guichets fermés pendant douze soirées. Le producteur Marc Racine, des Disques Passeport, lui offre un contrat de disque qui se concrétise en 1991 avec la sortie de Tard le soir sur la route…, révélant l’irrésistible succès Donne-moi un bec. Une grande tournée de spectacles et le Félix pour le meilleur album country/folk couronnent cette nouvelle carrière pour Gildor.  Idem pour l’album suivant, Une autre chambre d’hôtel, paru en 1994.  Jamais deux sans trois, le disque Plein l’dos, lancé en 1996, connaît le même sort que les deux précédents, soit une longue tournée et un troisième Félix pour le meilleur album country. Puis en 2002, avec Vacaciones, son quatrième opus, Gildor Roy nous propose un nouvel univers, une facette méconnue d’un artiste polyvalent et toujours surprenant. Qu’on adore suivre, et avec raison.

 

Ouvrir

Prochain long métrage de Gildor Roy

Lac Mystère