MÉLISSA BÉDARD

C’est sous le sceau de la fraîcheur que Mélissa Bédard sort un quatrième album cet automne. À l’instar de la chanteuse, Fleur de verre est dynamique, festif, mais aussi nuancé et profond. Sans détour, Mélissa Bédard affirme mettre au monde un opus entièrement à son image. À 29 ans, la jeune femme avait envie de chanter des thèmes qui l’habitent et pour ce faire, elle s’est entourée de parolières chevronnées en Caracol et Éli Rose, qui signent la plupart des textes de l’album et qui en ont véritablement défini le ton. C’est avec une maturité pleine et un cœur jeune que les dix titres se déploient en un portrait vif et touchant de la grande interprète.

La réalisation de l’album a été confiée à André Leclair, que Mélissa a connu comme directeur musical sur la tournée de Jean-Pierre Ferland, sur laquelle elle était choriste. Il a apporté une touche moderne et ambitieuse aux musiques des nombreux compositeurs et compositrices qui ont contribué à l’album : Caracol, Andrée-Anne Leclerc, Étienne Dupuis-Cloutier, Patrick Bouchard, Manuel Gasse, Michelle Bensimon, Belle Humble, Jeff Marco Martinez Lebron, Chris Twigg Bull et Claude Sénécal. On touche même à l’électro-pop sur des titres comme « Surréel » et « Sans toi », tout pour mettre en valeur la puissante voix de Mélissa Bédard, qui avait aussi envie de relever ces défis vocaux comme elle seule sait le faire. Il y a une réelle unité dans cet album très personnel, dont la direction artistique a été assurée par Simon Robitaille, son gérant, et complétée par la vision musicale de Marc Racine, son producteur. Mélissa est bien entourée et ses alliés ont su lui trouver une équipe à sa hauteur.

Enregistré à Morin-Heights alors qu’elle était encore enceinte de son troisième enfant, Fleur de verre est empreint autant de jeunesse que de sérénité. On le sent très bien dans une chanson comme « Les cerfs-volants », où elle raconte le lien entre sa mère biologique et sa mère adoptive, toutes deux disparues trop tôt, ainsi que ses propres filles. Alors que Mélissa est maman à son tour, elle apprend la vie à ses enfants en pensant à celles qui lui ont tout donné. Vraiment écrite sur mesure pour elle, cette chanson est la première à avoir été choisie pour le projet. Si l’album s’ouvre sur « Fleur de verre », premier extrait éponyme dévoilé cet été qui relate les épreuves surmontées par la jeune femme au courant de sa vie, il se clôt avec deux pièces qui la propulsent plutôt vers l’avenir. D’abord « Et te voilà », une déclaration d’amour pour celui à qui elle a dit oui en août 2018, offerte par Stéphane Blanchette et Claude Sénécal, puis « Le mur du son », de Mouffe et Robert Charlebois, seule reprise entre les divers titres originaux. Véritable porte-bonheur, cette chanson a permis à Mélissa de décrocher le rôle de Fabiola dans la série télévisée M’entends-tu, dont la deuxième saison paraîtra en janvier à Télé-Québec.

C’est donc un album étoffé, rafraîchissant et émouvant qui nous révèle une Mélissa Bédard au sommet de son art, elle qui a déjà une carrière bien remplie. Le futur semble bien lumineux pour cette artiste à l’énergie contagieuse, et on pourra apprécier toute l’étendue de son talent sur scène en 2020 lors de la tournée qui suivra le lancement de Fleur de verre.

  1. Fleur de verre Mélissa Bédard 3:52
  2. Les cerfs-volants Mélissa Bédard 3:35
  3. Sans toi Mélissa Bédard 2:31
  4. Surréel Mélissa Bédard 3:22
  5. Il me reste Mélissa Bédard 4:12
  6. Les chemins glacés Mélissa Bédard 4:30
  7. Plus peur de rien Mélissa Bédard 2:54
  8. Nirvana Mélissa Bédard 4:00
  9. Et te voilà Mélissa Bédard 3:13
  10. Le mur du son Mélissa Bédard 3:54