Menu

Jonathan Savage présente “Appalaches et Hochelaga”

150 150 Les Disques Passeport

L’auteur-compositeur-interprète-conteur gaspésien Jonathan Savage présente son troisième album, Appalaches et Hochelaga, disponible dès le 20 octobre sur toutes les plateformes numériques.

« Pourquoi Appalaches et Hochelaga ? Parce que j’ai grandi dans les montagnes gaspésiennes. Parce que je suis devenu un homme à Montréal, dans Hochelaga. Une chaîne de montagnes bordée par la mer et un quartier montréalais légendaire ont fait qui je suis maintenant. »

Jonathan Savage présente neuf pistes aux histoires tantôt amusantes, tantôt touchantes, jouant sur les mots et les doubles sens comme seul un conteur d’expérience sait le faire.

« Ce fut un grand chantier de construction, pour certaines pièces, des années de dur labeur. Des heures à faire les cent pas pour une rime. Des nuits d’insomnies pour une mélodie. Pour d’autres, quelques heures d’écritures auront suffi, quelques jours en comptant les corrections. Dans tous les cas, ce fut intense et passionnant…Et parfois monotone et frustrant, disons-le. C’est aussi ça l’écriture. »

Parmi les plus fastidieuses, les pièces Laura et Bertrand Gouin, auront pris plus d’une décennie à écrire alors que les mélodies se sont composées rapidement.

« Laura, c’est un petit film d’une grande histoire. Celle d’un homme qui perd sa Laura. Parce que la vie c’est aussi la mort. Il avait ce riff de guitare depuis des années. Tout doux. Sans aucun texte. Laura l’adorait. Elle disait qu’il en ferait une bonne chanson un jour… Et que ça pourrait, pourquoi pas, être la sienne. La vie, c’est aussi la mort. Laura est partie, trop tôt comme dans les grandes histoires. Elle a eu sa chanson. Elle aurait adoré, je crois. » Explique l’auteur. Il poursuit : « Bertrand s’est présenté à moi d’un coup. Un coup d’vent qui m’a soufflé les lignes du refrain, il y a déjà fort longtemps. Je chantais cet air comme berceuse à mes enfants. Ma fille a 14 ans déjà. Deux albums ont passé. « On veut Bertrand sur le prochain ». Voilà ce qu’on m’a dit. Une fin d’semaine. J’ai dit à Bertrand : « Va bien falloir que tu m’en dises un peu plus mon vieux. » J’ai passé deux jours avec lui et les couplets sont finalement venus. »

Ce nouvel album, réalisé par José Major (Marie-Pierre Arthur, Tricot Machine), a pu bénéficier du talent des musiciens Philippe BraultJoseph MarchandAlex McMahonJérôme Dupuis-CloutierRenaud GrattonAndre Papanicolaou et Guillaume DoironGhyslain-Luc Lavigne était à la prise de son et au mixage.

L’album est disponible dès aujourd’hui sur toutes les plateformes numériques et lors des spectacles de Jonathan.